AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion



 

Partagez|
ChaosMaître du Jeuavatar
Afficher Infos
Masculin
Nombre de messages : 8557
Age : 32
Localisation : Sous ton lit...
MessageBackground du ForumSam 10 Mai 2008 - 16:10
7 avril 1987, Lieu Inconnu

Deux silhouettes se tenaient debout devant un miroir, celui-ci reflétait un autre endroit de ce monde : Elysion, le domaine d'Hadès, maintenant en proie à la guerre. Guerre qui opposait le seigneur du monde souterrain avec la protectrice de l'humanité, Athéna. Alors que les combats continuaient à faire rage, teintant les champs élyséens de destruction, la silhouette de gauche se tourna vers sa comparse.


"Janus, montre moi donc comment les humains s'en sortent?"

Le deuxième homme acquiesça et changea le focus du miroir plusieurs fois. Toujours les mêmes scènes de panique et de destruction. Les ras de marée qui avaient frappé la Terre, en plus de cette éclipse, avaient plongé le cœur des hommes dans la peur. La peur n'avait jamais été une bonne conseillère et les scènes qui se déroulaient devant le Dieu des portails et son compagnon en étaient un poignant exemple. Ce dernier laissait son cosmos s'exprimer violemment. Mâchoire et poings serrés, la colère de l'inconnu atteignait un tel niveau de rage qu'elle aurait gelé le cœur même d'une étoile. Entre ses dents, il siffla à son comparse.

"Janus, cela doit cesser. J'en ai assez de voir ces Dieux
, il cracha le dernier mot avec venin, faire n'importe quoi de ce Monde. Il est grand temps que nous agissions contre eux. Je refuse de voir les humains souffrir autant à cause d'un mensonge. Il faut que cela change, il faut que cela CESSE ! "

Une explosion de cosmos fit trembler les murs de la pièce. La pression était écrasante. Le cosmos de l'entité dégageait une colère froide. Une ire ancienne était à l’œuvre. Le Dieu des portails intervint d'une voix ferme.

"Maître, que voulez-vous faire?"


"Je réfléchis...que perçois-tu du Futur?"


"La Guerre, de tous les Futurs que je peux voir aucun n'emmènera la paix avant de trop nombreuses années."


L'entité se frotta le menton de la main gauche, l'air songeuse. Son cosmos plus calme mais toujours emprunt de cette même colère froide, il cherchait une solution. Ses doigts claquèrent et brisèrent le silence qui s'était peu à peu installé dans la pièce.


"Janus, te rappelles-tu notre discussion lors de la conclusion de la dernière guerre sainte?"


"Bien sûr, Maître. Voulez-vous que je mette en place ce plan là?"


"Ce serait en effet le plus simple. Combien d'entre eux penses-tu pouvoir convaincre?"

"De cette génération?"


"De toutes celles que tu voudras, passées ou futures, tant qu'ils acceptent... Maintenant, je vais nous faire gagner du temps."


Au même moment, la guerre sainte entre Athéna et Hadès touchait à sa fin concluant sur la victoire de la Déesse de la Sagesse et ses chevaliers. La Déesse et ses protecteurs s'en retournaient sur Terre dans un halo de lumière. Le miroir de Janus les montrait s'élever d'Elysion. Le cosmos de l'entité s'embrasa de nouveau, devenant de plus en plus puissant. La rage froide qui l'habitait se focalisait sur ce qu'il restait à faire. Son cosmos s'éparpilla. Une partie de celui-ci enveloppa l'Olympienne, d'une étreinte presque paternelle et affectueuse. Athéna disparut. Elle flottait maintenant dans un espace inconnu, plongée dans un sommeil sans rêve. Autour d'elle, d'autres silhouettes apparurent, toutes plongées dans la même torpeur.


Une trentaine d'années plus tard, de nos jours

Janus et son maître se tenaient au même endroit, cette fois, point de miroir, mais un hall de pierres nues s'étalait devant eux. Ils restèrent dans l'ombre pour observer la lumière. A l'intérieur, se tenait un nombre important de combattants, tous éveillés au cosmos. D'origines et d'allégeances diverses, tous se tenaient dans un calme relatif, les discussions allaient bon train. L'entité les écouta d'une oreille distraite, un sourire s'étira sur ses lèvres et il fit un pas en avant, suivi par Janus. Il attendit le silence pour prendre la parole.

"Vous connaissez tous Janus. Moi, je suis le Chaos Originel. Si vous êtes tous là, c'est que vous avez accepter notre proposition. Peu importe la raison de ce choix, je vous en remercie. Vous savez déjà ce que vous avez à faire. Une fois dispersés, prenez le temps de vous informer de l'Histoire de ce Monde. De nombreuses choses ont changé."


Chaos continua d'expliquer son projet pendant encore un moment. Il expliqua surtout ce qu'était devenu l'Humanité. L'assemblée de combattants pris ensuite congé dans un ordre non défini. Une fois tous les chevaliers repartis à travers le Monde, Chaos et Janus élevèrent leur cosmos. Janus créa quatre portails, le cosmos de Chaos s'y engouffra et il en ressortit une myriade d'objets de légende ainsi qu'un nombre plus réduit de silhouettes. Toutes d'ascendances divines, celles-ci sortaient lentement de leur torpeur. C'était les Dieux endormis depuis 30 ans... La divinité primordiale les ignora et étendit son cosmos vers les nexus et les artefacts de pouvoir qui étaient sortis du portail. Ces objets permettaient aux Dieux qui en amassaient assez d'avoir le contrôle d'un domaine. Le cosmos chaotique rompit les connexions de ces objets, les privant de toute appartenance divine. Les grands domaines qu'étaient la Terre, les Enfers, les Cieux et les Océans perdirent leur maître. Libres d'allégeance, ils annonçaient un Age de conquête. Une nouvelle Ere de guerres divines. Chaos observa Janus envoyer les reliques dans les moindres recoins du Monde. Seules quatre reliques restèrent aux mains des deux divinités. Chaos se tourna enfin vers ses invités, tous plus alertes les uns que les autres. Il s'avança pour prendre la parole mais n'eut le temps que de prendre une inspiration avant de voir Zeus se ruer vers lui.


"Comment osez-vous!?"

Le Keraunos, foudre divine du roi céleste, nouvellement déchu, fut projeté sur Chaos. Mais, son cosmos s'embrasa, un rictus aux lèvres et d'un geste de la main, il dissipa la foudre de Zeus. Il concentra maintenant son cosmos vers le Dieu de la foudre - peut-être qu'une démonstration de force les calmeraient - Le Père de tous les Dieux augmenta l'intensité de son énergie, et par la simple pression de celle-ci fit courber Zeus à ses pieds, bientôt imité par les autres divinités présentes. Chaos fit quelques pas en avant, et se pencha vers le visage de son fils.


"J'ose, car si tu as régné sur ce Monde, sache que JE l'ai créé et que JE n'accepte pas de le voir ainsi bafoué."

Zeus réalisa que son pouvoir n'était rien comparé à celui de Chaos. Un sourire aux lèvres, le Père des Dieux continua.

"Maintenant que j'ai votre attention, il est temps de vous expliquer pourquoi vous êtes là. Les domaines et les nexus, que vous possédiez autrefois, sont de nouveaux libres." ... " Oui, Athéna, nous t'avons dupée!"

Interrompis Chaos d'un geste de la main, en voyant la déesse de la sagesse réagir.


"Je vais prendre le temps d'expliquer pour ceux qui n'auraient pas compris, derrière moi, se trouvent quatre objets de pouvoir. Si vous en accumulez assez, vous pouvez prétendre à contrôler un domaine et contrairement à ce que l'on vous à fait croire, la conquête est possible pour tous! Notre précédent arrangement n'a pu être concluant car certains d'entre vous ont pris des vies innocentes pour leurs propres ambitions de conquête. Je n'aime pas trop cette manière de faire et les civils n'ont que faire de vos querelles. Que vos fidèles meurent m'importe peu, ils vous suivent et savent à quoi s'attendre. Le reste de l'Humanité n'a pas à souffrir de vos guerres, mais comme aucun d'entre vous n'a daigné réagir à cette situation irrespirable et incontrôlable, j'ai décidé de taper un grand coup et de tout reprendre à zéro."


Chaos tourna sur lui même pour observer les réactions, un sourire narquois s'élargit sur son visage.


"Vos desseins de conquêtes recommencerons accompagnés d'un lieutenant, mais vous êtes orphelins de toute autre possession. Vous devez prouver votre Valeur et mériter vos Biens. Vous croiserez certainement d'anciens ennemis de bataille, parfois même des fantômes de votre Vie passée. Méfiez vous, ne donnez votre confiance qu'en toute intelligence. Partez en guerre ou mourez! Le choix vous appartient..."


Chaos frappa dans ses mains, renvoyant ses Enfants sur Terre, un sourire suffisant sur le visage, mais emplit d'Espoir pour le renouveau de leur Âmes...
Voir le profil de l'utilisateur

Sujets similaires

-
» HUM GENYEN YON TRAVESTI SOU FORUM HAITI» un nouveau succes pour forum haiti .Ole!» BIENTOT 27 AOUT KAKAKOK AURA 2 ANS SUR LE FORUM HAITI DES IDEES» [BACKGROUND] Karak Azgal» Y-a-t-il un Canadien sur ce forum qui maitrise ce sujet?
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint Seiya Manager :: Règles et Infos :: Règles-